Diskussioun/Discussion

→ version française en bas

D’Schreiwe vun der neier Verfassung däerf net ouni ee richtege Partizipatiounsprozess stattfannen. Et ass d’Aufgab vun der Politik Weeër ze fannen, fir d’Bierger*innen no hire Méiglechkeeten zu Wuert kommen ze loossen. D’Online-Partizipatioun an dat gemeinsamt Schaffen un enger Textpropose kann dowéinst just een Deel vum Prozess sinn un deem mir Iech awer sou oppe wéi méiglech bedeelege wëllen.

Är Mataarbecht ass wëllkomm

Dir hutt verschidde Méiglechkeeten un dësem alternative Verfassungsprojet matzeschaffen:


1) Spezifesch Artikel an/oder Kapitele kommentéieren.
Dir hutt Propositiounen, Kritik oder Kommentaren déi sech ëm een spezifeschen Artikel oder engem Kapitel dréinen? Ënnert all Kapitel fannt dir eng entspriechend Kommentar-Funktioun. Bezitt w.e.g. zu eenzelnen Artikel Stellung, andeems der d’Nummer vum Artikel an Ärem Kommentar mat ugitt.
→ De kompletten Text duerchgoen
→ Lëscht vun deenen eenzelne Kapitel


2) Grondsätzlech Positioune kommentéieren
Eng Verfassung huet zwar den Usproch insgesamt méiglechst verständlech a fir jiddwereen eendeiteg formuléiert ze sinn, et kann awer net d’Zil sinn, dat all Eenzelnen sech beim Opsetze vun deem Text em déi juristesch Detailer vun deenen eenzelnen Artikel këmmere muss. Dofir wëllen déi Lénk véier Schwéierpunkten ubidden an d’Diskussioun och op eng méi grondsätzlech Aart a Weis mat iech féieren.
→ Diskussioun ronderëm déi véier Schwéierpunkten
→ Ee generelle Kommentar zum Projet ofginn


3) Partizipatioun un der Propositioun vun der Chamberskommissioun
Déi Lénk wäert Weeër sichen a fanne fir dësen alternative Projet och an déi offiziell Reformprozedur vun der Chamber anzebréngen an sech och weiderhin dofir asetzen, dat de Reformprozess méi partizipativ gestalt gëtt. Mir ruffen dowéinst och jiddwereen* dozou op, Ännerungsvirschléi net just op dësem Site, mä och um Site “Referendum.lu” anzereechen. Dobäi kënnen natierlech och déi un eenzelnen ausformuléiert Artikel aus der Propose vun déi Lénk als Virlag déngen.
→ Formulaire op Referendum.lu

Moderatioun

Mir freeën eis op eng breet Diskussioun mat iech, déi am géigesäitege Respekt stattfanne wäert. Gären äntwerte mir op Froen zu de Kapitel oder eenzelnen Artikel an diskutéieren op dëser Plattform mat.
Rassistesch, friemefeindlech a sexistesch Kommentare gi geläscht.



L’élaboration d’une nouvelle Constitution ne peut pas se passer d’un processus de participation adéquat. Il nous incombe de trouver les moyens permettant à chacun-e de participer selon ses propres moyens. Une proposition de texte discutée et amendée communément en ligne ne peut être qu’un élément parmi d’autres dans un processus dans lequel nous voulons vous inclure au maximum.

Votre contribution est bienvenue

Le site vous donne plusieurs possibilités de participer à l’élaboration de la Constitution alternative:


1) Commenter des articles ou chapitres spécifiques.
Vous avez des propositions, commentaires ou critiques à propos d’un article ou d’un chapitre spécifique? Vous avez alors la possibilité de nous laisser un commentaire en-dessous de chaque chapitre. Merci de bien vouloir nous indiquer le numéro de l’article auquel vous vous référez.
→ Consulter le texte dans son intégralité.
→ Liste des chapitres.


2) Commenter des positions fondamentales
Même si une Constitution a l’ambition d’être précise et facilement compréhensible pour chacun-e, il n’est pas nécessaire que chaque lecteur/lectrice et participant-e se familiarise avec tous les détails juridiques des articles. Pour cette raison, nous vous invitons également à discuter de manière plus générale de quatre sujets centraux du texte alternatif.
→ Discussion des quatre sujets essentiels.
→ Laisser un commentaire à propos du projet.


3) Contribuer à la proposition de texte de la commission parlementaire.
déi Lénk cherchera et proposera des moyens pour faire entrer des éléments de ce projet alternatif dans la procédure de réforme de la Chambre des Députés. Nous continuerons également à intervenir en faveur d’un processus de réforme plus participatif au niveau de la Chambre des Députés. Nous appelons chacun-e de ne pas faire ses propositions que sur ce site, mais également sur le site referendum.lu. Les articles formulés sur notre site peuvent vous servir d’aide dans cette démarche.
→ Formulaire sur referendum.lu

Modération

Nous sommes ravis de pouvoir discuter avec vous dans un esprit de respect mutuel. Nous apprécions vos commentaires et questions et nous nous engageons activement dans la discussion.
Les propos racistes, xénophobes et sexistes seront supprimés.

9 thoughts on “Diskussioun/Discussion

  • April 16, 2015 at 9:24 pm
    Permalink

    Bonjour, l’article 23 et 24 se contredisent, car actuellement l’école préscolaire et fondamentale, et dans une certaine mesure le secondaire, n’assurent pas du tout le meilleur développement de l’enfant. Au contraire, ces enseignements détruisent le potentiel de l’enfant. Je sais de quoi je parle. Ces enseignements détruisent la motivation initiale d’apprendre la vie par l’imitation et l’observation d’autres personnes d’âges différents s’occupant de choses qui font du sens, (dans cette définition, l’enseignement en soi ne fait pas de sens, et “garder” des enfants ne fait pas de sens), (enseignante chargée de cours) il tue la créativité, les enseignants enlèvent toute autonomie à la personne de l’enfant et puis s’empressent de le diriger, le subordonner et le maîtriser comme s’il était incapable et idiot au départ. Le système scolaire, pour assurer un développement optimal de l’enfant, devra changer du tout au tout, devra l’accompagner dans son chemin autodéterminé dès le plus jeune âge et l’aidera à s’orienter dans la vie seulement. Cette nouvelle école de vie s’orientera au modèle de “Sudbury Valley School”. Ceci résoudra de nombreux problèmes fondamentaux de notre société.

    • April 20, 2015 at 4:08 pm
      Permalink

      Quelle éducation?
      Je regrette, mais je ne puis constater aucune contradiction entre les articles 23 et 24. L’article 23 consacre simplement la droit à l’éducation gratuite à tous les niveaux, sans aucune précision sur le contenu, les méthodes etc. de cette éducation – questions sur lesquelles il y a évidemment des conceptions et positions très différentes, dont l’article en question n’en exclut aucune … Le modèle “Sudbury”, qui s’inspire manifestement du plus ancien modèle Summerhill, serait parfaitement possible dans le cadre de cet article. Je ne crois pas qu’une constitution doive préciser les méthodes d’éducation, sauf… Et c’est là qu’intervient l’article 25, qui entend simplement renforcer les droits de l’enfant par rapport à la constitution actuelle et par rapport au projet de révision de la commission parlementaire.

  • April 17, 2015 at 6:58 am
    Permalink

    Bonjour,
    Félicitations pour le site!
    J’ai une question. Existe-il un lien permettant de suivre de façon chronologique toutes les contributions à la discussion?
    Pouvoir suivre la discussion par flux RSS serait encore plus commode.
    Merci pour tout feedback!
    Une très bonne journée :-)

  • April 17, 2015 at 10:04 pm
    Permalink

    Pour ma part, j’ai déjà fondé une république dans ma maison et mon jardin au Limpertsberg sur le modèle de l’antique République de Saint Marin fondée au XIIIe siècle. Je propose que tous les citoyens du Luxembourg fassent de même et de la sorte le territoire encore appelé Grand-Duché se réduira comme une peau de chagrin. Je ne reconnais pas le monarque qui est censé être le chef d’Etat, car il n’est pas élu.
    Il faut créer d’abord un état de fait et ensuite proclamer la République pour l’ensemble du territoire ainsi n grande partie débarrassé d’une monarchie complètement démodée.
    Ma république a un drapeau au trois couleurs avec un lion rouge sans couronne sur un fond constitué par une bande bleue en haut et une blanche en bas. Nom de la nouvelle entité républicaine depuis le 1er avril 2010 République fédérale et sociale Ermesinde et son slogan est le suivant: Liberté, Egalité, Ubiquité.

  • April 18, 2015 at 5:55 am
    Permalink

    Vous ne parlez que de droit pour les citoyens .
    Tout les devoirs sont pour l’état. La base d’un pays sain c’est la ou les citoyens ont des devoirs envers l’état,envers les autres citoyens envers la nature etc…
    Changez de mentalité et tout ira mieux

  • April 20, 2015 at 9:39 am
    Permalink

    Droits et devoirs des citoyen/nes.

    Seulement des droits pour le/la citoyen/e, seulement des devoirs pour l’Etat? C’est sans doute vrai: toutes les constitutions depuis celles des Etats-Unis et de la Révolution Française jusqu’aux plus récentes, et aussi la nôtre, insistent bien plus sur les droits que sur les devoirs du “peuple”. Tout d’abord, c’est une question d’histoire. Les constitutions dites modernes, plus ou moins démocratiques, étaient au début conçues largement comme un rempart pour les droits dits naturels des individus par rapport à l’Etat de la monarchie absolue, du système féodal et de l’arbitraire. Ensuite c’était une question de logique démocratique: le/la citoyen/e doit obéir aux lois (c’est un devoir), dont il/elle doit être l’auteur/e (c’est un droit). Le “devoir” consistait donc à participer (au mieux) à l’élaboration des lois ET à obéir à ces lois.
    C’est cette logique démocratique que “déi Lénk” a voulu étendre et approfondir – par une extension significative des droits, dont bon nombre impliquent, évidemment, des devoirs. Exemples: le devoir de non-discrimination, de participation à des systèmes de sécurité sociale sous forme de propriété sociale, de respect de l’environnement, des animaux… Et, bien sûr, le devoir essentiel lié à la citoyenneté: participer à la “gestion de la cité”, par voie directe et indirecte.

  • April 27, 2015 at 8:05 pm
    Permalink

    Bravo , Gut gelongen , den Site !

    D Meiglegkeet , virt d emsetzen ,vun engem , mei gerechten / demokrateschem Land , as do , also Lee-en , ma lass …

  • May 6, 2015 at 3:41 pm
    Permalink

    Pour élaborer une constitution permettant la création d’une république, seul système véritablement démocratique avec un chef d’état élu et non héréditaire, il serait utile de s’inspirer , entre autres, des idées de l’utopiste socialiste Charles Fourier originaire de Besançon.

Leave a Reply